Le constructeur automobile italien n'avait déjà pas de trop grandes ambitions en matière de véhicules électriques, mais elle entend aujourd'hui formellement étouffer dans l'oeuf les éventuelles attentes. "En fin de compte, nous en aurons bien un, mais ce ne sera pas avant 2025", déclare le CEO Louis Camilleri à des journalistes en visite dans son usine.

Selon l'agence Reuters, Ferrari avait déjà indiqué que la production de voitures électriques ne serait possible qu'au terme de l'actuel plan industriel, qui se clôturera en 2022. Des analystes pensaient que l'entreprise ferait par conséquent grand cas d'une Ferrari électrique d'ici 2023, mais Camilleri vient donc de tempérer leurs ardeurs.

"La technologie de la batterie n'est pas encore ce qu'elle devrait être", affirme-t-il. Il évoque ainsi non seulement l'autonomie, mais la vitesse de recharge de ladite batterie.

Plus tôt cette année, Ferrari avait présenté sa SF 90 Stradale, la première voiture hybride de l'entreprise. Celle-ci combine un moteur classique à une batterie. D'ici 2022, Ferrari espère que soixante pour cent des nouvelles voitures vendues seront des modèles hybrides.

Le constructeur automobile italien n'avait déjà pas de trop grandes ambitions en matière de véhicules électriques, mais elle entend aujourd'hui formellement étouffer dans l'oeuf les éventuelles attentes. "En fin de compte, nous en aurons bien un, mais ce ne sera pas avant 2025", déclare le CEO Louis Camilleri à des journalistes en visite dans son usine.Selon l'agence Reuters, Ferrari avait déjà indiqué que la production de voitures électriques ne serait possible qu'au terme de l'actuel plan industriel, qui se clôturera en 2022. Des analystes pensaient que l'entreprise ferait par conséquent grand cas d'une Ferrari électrique d'ici 2023, mais Camilleri vient donc de tempérer leurs ardeurs."La technologie de la batterie n'est pas encore ce qu'elle devrait être", affirme-t-il. Il évoque ainsi non seulement l'autonomie, mais la vitesse de recharge de ladite batterie.Plus tôt cette année, Ferrari avait présenté sa SF 90 Stradale, la première voiture hybride de l'entreprise. Celle-ci combine un moteur classique à une batterie. D'ici 2022, Ferrari espère que soixante pour cent des nouvelles voitures vendues seront des modèles hybrides.