Cet ado est ainsi le plus jeune à recevoir ce qu'on appelle un 'bug bounty'', à savoir une récompense accordée par Facebook à des gens qui découvrent des bugs dans son software et lui en font part. Et dire que dans ce cas-ci, Jani n'avait même pas l'âge d'utiliser le réseau social.

La faille qu'il a découverte dans le logiciel, lui a permis de supprimer tous les messages sur Instagram, 'même ceux de Justin Bieber', a-t-il déclaré au journal finnois Iltalehti. Pour tester le piratage, l'équipe d'Instagram y avait placé un message-test que l'ado a ensuite réussi à supprimer.

En attribuant le 'bug bounty', Facebook récompense des 'White Hat hackers' et d'autres chercheurs qui trouvent des brèches dans le software de l'entreprise. En 2015, le réseau social a ainsi versé quasiment un million de dollars.

Cet ado est ainsi le plus jeune à recevoir ce qu'on appelle un 'bug bounty'', à savoir une récompense accordée par Facebook à des gens qui découvrent des bugs dans son software et lui en font part. Et dire que dans ce cas-ci, Jani n'avait même pas l'âge d'utiliser le réseau social.La faille qu'il a découverte dans le logiciel, lui a permis de supprimer tous les messages sur Instagram, 'même ceux de Justin Bieber', a-t-il déclaré au journal finnois Iltalehti. Pour tester le piratage, l'équipe d'Instagram y avait placé un message-test que l'ado a ensuite réussi à supprimer.En attribuant le 'bug bounty', Facebook récompense des 'White Hat hackers' et d'autres chercheurs qui trouvent des brèches dans le software de l'entreprise. En 2015, le réseau social a ainsi versé quasiment un million de dollars.