Le but serait d'empêcher la jalousie entre utilisateurs au niveau des 'j'aime'. Si d'aucuns se sentent défavorisés, leur prochain pas pourrait en effet de quitter Facebook. Le géant des médias sociaux annonce donc à TechCrunch qu'il envisage de retirer les 'likes', mais que le test n'a pas encore commencé.

La filiale de Facebook, Instagram, est elle déjà en train de l'expérimenter. Les utilisateurs de sept pays, dont l'Australie, le Canada, l'Italie et le Japon, ne peuvent plus voir combien de 'j'aime' une photo a fait l'objet. L'utilisateur, qui a posté une photo, est en fait le seul à pouvoir découvrir le nombre de 'likes' que sa photo a reçus.