L'entreprise suit ainsi le cap de YouTube notamment. Facebook élargit ses règles actuelles en matière de contrevérités et de théories du complot à propos de la pandémie et ce, en réaction à la nouvelle, selon laquelle des vaccins seront bientôt disponibles dans le monde entier. Des chercheurs avaient conclu en novembre que sur Facebook circulaient des informations erronées sur les vaccins anti-coronavirus.

Il s'agit là d'une part de fausses affirmations relatives à la sécurité, à l'efficacité, aux ingrédients ou aux effets secondaires des vaccins, et d'autre part de revendications infirmées par des experts de la santé. Voilà pourquoi Facebook va supprimer par exemple les messages faisant état de la présence de micro-puces dans les vaccins anti-covid-19.

Application

Selon Facebook, cette nouvelle politique ne sera cependant pas d'application du jour au lendemain. L'entreprise avait déclaré en octobre qu'elle interdirait les publicités conçues pour décourager les gens à se faire vacciner. Ces dernières semaines, Facebook a déjà supprimé une importante page anti-vaccination à cause d'une diffusion régulière de fausses informations.

L'entreprise suit ainsi le cap de YouTube notamment. Facebook élargit ses règles actuelles en matière de contrevérités et de théories du complot à propos de la pandémie et ce, en réaction à la nouvelle, selon laquelle des vaccins seront bientôt disponibles dans le monde entier. Des chercheurs avaient conclu en novembre que sur Facebook circulaient des informations erronées sur les vaccins anti-coronavirus.Il s'agit là d'une part de fausses affirmations relatives à la sécurité, à l'efficacité, aux ingrédients ou aux effets secondaires des vaccins, et d'autre part de revendications infirmées par des experts de la santé. Voilà pourquoi Facebook va supprimer par exemple les messages faisant état de la présence de micro-puces dans les vaccins anti-covid-19.Selon Facebook, cette nouvelle politique ne sera cependant pas d'application du jour au lendemain. L'entreprise avait déclaré en octobre qu'elle interdirait les publicités conçues pour décourager les gens à se faire vacciner. Ces dernières semaines, Facebook a déjà supprimé une importante page anti-vaccination à cause d'une diffusion régulière de fausses informations.