Facebook entend héberger les photos des profils de l'ensemble de ses utilisateurs dans une base de données centrale unique susceptible d'être consultée au moyen de la technologie de la reconnaissance du visage. Voilà ce qui figure dans les nouvelles conditions d'utilisation que le réseau social a présentées. Il s'agit encore d'un projet de texte, mais il est probable que ces conditions soient rapidement appliquées.

Tagging La banque de données devrait faciliter et accélérer le processus du tagging, selon Facebook. En identifiant des personnes sur des photos grâce à la technologie de reconnaissance du visage, Facebook pourrait faire automatiquement des suggestions au niveau du tagging. Erin Egan, responsable de la confidentialité chez Facebook, affirme que cette base de données offrira aux utilisateurs un meilleur contrôle sur leurs informations personnelles, parce qu'ils seront tenus au courant de toutes les photos Facebook là où elles se trouvent.

Annonceurs L'anguille sous roche dans ce cas, c'est que les annonceurs auront aussi la possibilité de consulter la base de données des photos de profils, pour ainsi encore davantage cibler leur publicité. Le message que Facebook a posté sur son blog à propos de ses nouvelles conditions d'utilisation, fait l'objet d'une pluie de critiques de la part d'utilisateurs qui ne veulent pas voir leurs photos utilisées par les annonceurs.

Les utilisateurs peuvent toutefois toujours refuser d'être taggés via les paramètres de confidentialité.