L'Irlande, c'est la base européenne de Facebook. L'entreprise y occupe aujourd'hui quatre mille personnes, dont des ingénieurs, des juristes, des spécialistes du marketing et des vendeurs. Le millier de collaborateurs qui viendra s'y ajouter cette année, servira surtout à lutter contre les abus.

"Ces dernières années, Facebook a éprouvé des difficultés et c'est parce que nous devons faire mieux que nous allons engager des gens pour sécuriser davantage encore notre plate-forme", a déclaré la COO Sheryl Sandberg lors de cette annone, selon l'agence de presse Reuters.

L'année passée, on apprenait que Facebook allait louer un nouveau bâtiment à Dublin capable d'accueillir jusqu'à sept mille personnes. Il sera pleinement opérationnel d'ici 2022. Cela laisse supposer que l'entreprise compte recruter à terme encore plus de collaborateurs dans le pays.

Cette annonce coïncide du reste avec celle de Salesforce qui, fin de la semaine dernière, signalait vouloir engager 1.500 personnes en Irlande au cours des cinq années à venir. L'Irlande est depuis pas mal de temps déjà une destination populaire pour l'installation de bases européennes d'entreprises américaines. Cela est entre autres dû au régime fiscal avantageux qui y est appliqué.