Le site de socialisation Facebook a retiré les pages du mouvement islamiste libanais Hezbollah, de sa station de télévision al-Manar et de son leader, Sjeikh Hassan Nasrallah. Voilà ce qu'a annoncé ce vendredi le journal Jerusalem Post.

C'est déjà la deuxième fois que Facebook supprime des pages du Hezbollah. La première fois, c'était en août, mais le mouvement en avait créé de nouvelles.

Plus tôt cette semaine, Twitter a aussi bloqué un compte, celui d'un groupuscule néonazi.

Source: Belga/MI

Le site de socialisation Facebook a retiré les pages du mouvement islamiste libanais Hezbollah, de sa station de télévision al-Manar et de son leader, Sjeikh Hassan Nasrallah. Voilà ce qu'a annoncé ce vendredi le journal Jerusalem Post. C'est déjà la deuxième fois que Facebook supprime des pages du Hezbollah. La première fois, c'était en août, mais le mouvement en avait créé de nouvelles. Plus tôt cette semaine, Twitter a aussi bloqué un compte, celui d'un groupuscule néonazi. Source: Belga/MI