Sur Facebook, il est désormais aussi possible pour les entreprises d'organiser des événements payants. Elles peuvent facturer aux utilisateurs de Facebook les frais d'accès à certaines diffusions en direct, comme un cours de yoga ou un séminaire.

Normalement, Apple engrange toujours 30 pour cent de commission sur des paiements effectués au sein même de l'appli Facebook. Il s'agit là d'une règle qui s'applique aux applis qui peuvent être téléchargées de l'App Store.

Petits entrepreneurs

L'entreprise du CEO Mark Zuckerberg avait cette fois demandé à Apple de renoncer à la commission habituelle, du fait qu'il s'agissait de transactions pour des petits entrepreneurs, qui éprouvent déjà suffisamment de difficultés en raison de la crise du corona. Mais Apple refusa. Avec son concurrent Google, Facebook est pourtant parvenue à conclure d'autres accords, même si l'entreprise n'a pour autant pas renoncé à son droit de réclamer une commission.

Précédemment déjà, Apple avait été critiquée pour la même raison par des entreprises connues telles Spotify et Epic Games, l'auteur du jeu de tir populaire Fortnite. En raison d'un litige en matière de paiement, ce jeu a même été supprimé récemment des magasins d'applis d'Apple et de Google. Cela s'est passé, après qu'Epic Games ait introduit une méthode de paiement personnelle dans le jeu. Les joueurs pouvaient en effet acheter des pièces pour le jeu, ce qui fait qu'ils payaient moins que via les méthodes officielles imposées par Apple et Google.

Sur Facebook, il est désormais aussi possible pour les entreprises d'organiser des événements payants. Elles peuvent facturer aux utilisateurs de Facebook les frais d'accès à certaines diffusions en direct, comme un cours de yoga ou un séminaire.Normalement, Apple engrange toujours 30 pour cent de commission sur des paiements effectués au sein même de l'appli Facebook. Il s'agit là d'une règle qui s'applique aux applis qui peuvent être téléchargées de l'App Store.L'entreprise du CEO Mark Zuckerberg avait cette fois demandé à Apple de renoncer à la commission habituelle, du fait qu'il s'agissait de transactions pour des petits entrepreneurs, qui éprouvent déjà suffisamment de difficultés en raison de la crise du corona. Mais Apple refusa. Avec son concurrent Google, Facebook est pourtant parvenue à conclure d'autres accords, même si l'entreprise n'a pour autant pas renoncé à son droit de réclamer une commission.Précédemment déjà, Apple avait été critiquée pour la même raison par des entreprises connues telles Spotify et Epic Games, l'auteur du jeu de tir populaire Fortnite. En raison d'un litige en matière de paiement, ce jeu a même été supprimé récemment des magasins d'applis d'Apple et de Google. Cela s'est passé, après qu'Epic Games ait introduit une méthode de paiement personnelle dans le jeu. Les joueurs pouvaient en effet acheter des pièces pour le jeu, ce qui fait qu'ils payaient moins que via les méthodes officielles imposées par Apple et Google.