Selon le site d'actualité Axios, Facebook versera quelque 400 millions de dollars (370 millions d'euros) pour ce rachat, mais l'entreprise n'a pas souhaité le confirmer. Chez Facebook, on déclare vouloir intégrer la collection Giphy dans la plate-forme photos Instagram. Instagram est depuis 2012 la propriété de Facebook. La collection Giphy est déjà incorporée à Messenger, le service de messagerie de Facebook. En reprenant Giphy, le tout s'en trouverait encore davantage simplifié, selon Facebook. Quasiment la moitié du trafic de données sur la plate-forme de Giphy proviendrait déjà des applis Facebook.

Le directeur de Facebook, Mark Zuckerberg, a fait une priorité des messages privés. L'objectif final est que les messages puissent être échangés sur l'ensemble des services. Avec WhatsApp, Messenger et Instagram, Facebook possède actuellement divers services de messagerie séparés. Facebook ne veut pas réserver Giphy exclusivement à ses propres services. Des concurrents tels Twitter pourront donc aussi utiliser la bibliothèque d'animations et de vidéos.

Via Giphy, les utilisateurs peuvent rechercher des tas d'animations gif drôles pour agrémenter les clavardages (chat) ou les messages sur les médias sociaux. Les animations au Graphic Interchange Format (gif) sont des vidéos relativement simplistes ou des séries d'images répétées en continu. Au début d'internet, elles ornaient beaucoup de sites web, parce qu'elles étaient visibles même via une faible connexion internet. Ensuite, leur image se ternit. Elles furent en effet qualifiées de vidéos vieillottes et trop tape-à-l'oeil, mais avec le succès des médias sociaux, elles sont redevenues très vite populaires.

Selon le site d'actualité Axios, Facebook versera quelque 400 millions de dollars (370 millions d'euros) pour ce rachat, mais l'entreprise n'a pas souhaité le confirmer. Chez Facebook, on déclare vouloir intégrer la collection Giphy dans la plate-forme photos Instagram. Instagram est depuis 2012 la propriété de Facebook. La collection Giphy est déjà incorporée à Messenger, le service de messagerie de Facebook. En reprenant Giphy, le tout s'en trouverait encore davantage simplifié, selon Facebook. Quasiment la moitié du trafic de données sur la plate-forme de Giphy proviendrait déjà des applis Facebook.Le directeur de Facebook, Mark Zuckerberg, a fait une priorité des messages privés. L'objectif final est que les messages puissent être échangés sur l'ensemble des services. Avec WhatsApp, Messenger et Instagram, Facebook possède actuellement divers services de messagerie séparés. Facebook ne veut pas réserver Giphy exclusivement à ses propres services. Des concurrents tels Twitter pourront donc aussi utiliser la bibliothèque d'animations et de vidéos.Via Giphy, les utilisateurs peuvent rechercher des tas d'animations gif drôles pour agrémenter les clavardages (chat) ou les messages sur les médias sociaux. Les animations au Graphic Interchange Format (gif) sont des vidéos relativement simplistes ou des séries d'images répétées en continu. Au début d'internet, elles ornaient beaucoup de sites web, parce qu'elles étaient visibles même via une faible connexion internet. Ensuite, leur image se ternit. Elles furent en effet qualifiées de vidéos vieillottes et trop tape-à-l'oeil, mais avec le succès des médias sociaux, elles sont redevenues très vite populaires.