"Les données, et non les dates, influent sur notre approche pour retourner au bureau", a indiqué jeudi une porte-parole du groupe. "Compte tenu des données de santé récentes montrant une augmentation des cas de Covid par le variant Delta, nos équipes aux Etats-Unis ne seront pas obligées de retourner au bureau avant janvier 2022", a-t-elle ajouté.

"Nous continuons de surveiller la situation et de travailler avec des experts pour nous assurer que nos plans de retour au bureau donnent la priorité à la sécurité de tous", a-t-elle également assuré.

Il y a quelques semaines, Facebook prévoyait encore de rouvrir complètement ses bureaux d'ici octobre, exigeant vaccination et masques. Les bureaux de Facebook en dehors des Etats-Unis pourraient rouvrir plus tard cette année, selon les situations sanitaires locales. La semaine dernière, c'est le géant du commerce en ligne Amazon qui avait annoncé repousser le retour obligatoire au bureau pour ses employés à janvier 2022. Il avait alors emboîté le pas à Microsoft.

Cette semaine, American Express a, lui, annoncé repousser au moins à octobre le retour au bureau. La chaîne NBC a fait une annonce similaire. Facebook et ses voisins de la Silicon Valley ont été parmi les toutes premières entreprises à recommander à leurs salariés de travailler de chez eux, début mars 2020.

"Les données, et non les dates, influent sur notre approche pour retourner au bureau", a indiqué jeudi une porte-parole du groupe. "Compte tenu des données de santé récentes montrant une augmentation des cas de Covid par le variant Delta, nos équipes aux Etats-Unis ne seront pas obligées de retourner au bureau avant janvier 2022", a-t-elle ajouté."Nous continuons de surveiller la situation et de travailler avec des experts pour nous assurer que nos plans de retour au bureau donnent la priorité à la sécurité de tous", a-t-elle également assuré.Il y a quelques semaines, Facebook prévoyait encore de rouvrir complètement ses bureaux d'ici octobre, exigeant vaccination et masques. Les bureaux de Facebook en dehors des Etats-Unis pourraient rouvrir plus tard cette année, selon les situations sanitaires locales. La semaine dernière, c'est le géant du commerce en ligne Amazon qui avait annoncé repousser le retour obligatoire au bureau pour ses employés à janvier 2022. Il avait alors emboîté le pas à Microsoft.Cette semaine, American Express a, lui, annoncé repousser au moins à octobre le retour au bureau. La chaîne NBC a fait une annonce similaire. Facebook et ses voisins de la Silicon Valley ont été parmi les toutes premières entreprises à recommander à leurs salariés de travailler de chez eux, début mars 2020.