"Wit.ai rejoint Facebook. C'est une accélération incroyable dans la mise en oeuvre de notre projet", écrit cette société fondée il y a un an et demi à San Francisco. Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Wit.ai cherche à concevoir des logiciels permettant d'utiliser la reconnaissance vocale pour contrôler entièrement son téléphone portable, régler la température dans son logement ou servir d'interface avec les objets connectés à Internet. "Nous avons mis en ligne une plateforme ouverte facilitant le travail des développeurs pour concevoir des produits destinés aux utilisateurs", écrit l'équipe de Wit.ai dans son message.

Plus de 6.000 développeurs auraient rejoint cette structure et des centaines d'applications sont déjà fonctionnelles, ajoute la société.

Facebook a prévenu fin octobre qu'il continuerait à sortir son carnet de chèques pour racheter des sociétés et nourrir son développement. En 2014, Facebook avait déjà acquis l'application de messagerie mobile WhatsApp pour 22 milliards de dollars et déboursé 2 milliards de dollars pour mettre la main sur le spécialiste de la réalité virtuelle Oculus VR. (Belga)

"Wit.ai rejoint Facebook. C'est une accélération incroyable dans la mise en oeuvre de notre projet", écrit cette société fondée il y a un an et demi à San Francisco. Le montant de la transaction n'est pas précisé. Wit.ai cherche à concevoir des logiciels permettant d'utiliser la reconnaissance vocale pour contrôler entièrement son téléphone portable, régler la température dans son logement ou servir d'interface avec les objets connectés à Internet. "Nous avons mis en ligne une plateforme ouverte facilitant le travail des développeurs pour concevoir des produits destinés aux utilisateurs", écrit l'équipe de Wit.ai dans son message. Plus de 6.000 développeurs auraient rejoint cette structure et des centaines d'applications sont déjà fonctionnelles, ajoute la société. Facebook a prévenu fin octobre qu'il continuerait à sortir son carnet de chèques pour racheter des sociétés et nourrir son développement. En 2014, Facebook avait déjà acquis l'application de messagerie mobile WhatsApp pour 22 milliards de dollars et déboursé 2 milliards de dollars pour mettre la main sur le spécialiste de la réalité virtuelle Oculus VR. (Belga)