Messenger possède un milliard d'utilisateurs au niveau mondial, selon Facebook, et est utilisé plus que jamais aujourd'hui par des personnes désireuses d'envoyer des messages à leurs amis et parents ou de les appeler par vidéo interposée. "Globalement, il y a déjà 70 pour cent de gens en plus qui prennent part à des communications de groupe recourant à la vidéo, et le temps qui y est consacré, a doublé", explique Stan Chudnovsky, vp de Messenger, dans un communiqué de presse.

Dans une tentative de contrer les rumeurs mal intentionnées circulant à propos du covid-19, Facebook a notamment commencé à afficher des renseignements fiables en haut du flux d'informations. Dans son hub, il s'agit aussi de promouvoir des activités telles les conversations de groupe pour communautés locales, ainsi que des périodes de jeu virtuel que les enfants peuvent planifient avec leurs amis.

Messenger possède un milliard d'utilisateurs au niveau mondial, selon Facebook, et est utilisé plus que jamais aujourd'hui par des personnes désireuses d'envoyer des messages à leurs amis et parents ou de les appeler par vidéo interposée. "Globalement, il y a déjà 70 pour cent de gens en plus qui prennent part à des communications de groupe recourant à la vidéo, et le temps qui y est consacré, a doublé", explique Stan Chudnovsky, vp de Messenger, dans un communiqué de presse.Dans une tentative de contrer les rumeurs mal intentionnées circulant à propos du covid-19, Facebook a notamment commencé à afficher des renseignements fiables en haut du flux d'informations. Dans son hub, il s'agit aussi de promouvoir des activités telles les conversations de groupe pour communautés locales, ainsi que des périodes de jeu virtuel que les enfants peuvent planifient avec leurs amis.