Facebook les a entendus et propose maintenant une page d'enregistrement spéciale sur laquelle les gens peuvent indiquer les raisons pour lesquelles ils ne peuvent utiliser leur propre nom. Si Facebook décide ensuite que les raisons alléguées sont suffisamment étayées, le site social pourrait permettre aux personnes en question de ne pas recourir à leur vrai nom. Le jugement sera rendu par un groupe de personnes formant ce qu'on appelle un 'review board' (comité de révision).

Exception

L'autorisation d'utiliser un autre nom est cependant considérée comme une exception. "Pour l'immense majorité des utilisateurs, il s'agira encore et toujours d'utiliser leur véritable nom. Ils posteront donc leurs messages sous un nom que tout un chacun dans leur environnement connaît et ce, afin de ne pas écrire n'importe quoi", telle est la teneur de la réaction officielle de Facebook.

Forte pression

Facebook avait fait l'objet d'une forte pression après avoir décidé que seuls les véritables noms étaient encore autorisés. Des personnes de certains pays asiatiques et de groupes minoritaires du monde entier ont en effet inondé le réseau social de toutes sortes de plaintes. Un argument souvent entendu était que l'utilisation du véritable nom pourrait générer des poursuites.

Source: Automatiseringgids