"Au coeur de ces accusations réside l'idée que nous privilégions les profits plutôt que la sécurité et le bien-être. Ce n'est tout simplement pas vrai", a affirmé Mark Zuckerberg dans une longue publication sur sa page Facebook.

La lanceuse d'alerte Frances Haugen a livré mardi devant une commission parlementaire un témoignage inédit sur les pratiques de Facebook pour augmenter inlassablement sa fréquentation et a appelé les élus du Congrès américain à agir pour réguler davantage le groupe aux 3,5 milliards de clients.

"Au coeur de ces accusations réside l'idée que nous privilégions les profits plutôt que la sécurité et le bien-être. Ce n'est tout simplement pas vrai", a affirmé Mark Zuckerberg dans une longue publication sur sa page Facebook.La lanceuse d'alerte Frances Haugen a livré mardi devant une commission parlementaire un témoignage inédit sur les pratiques de Facebook pour augmenter inlassablement sa fréquentation et a appelé les élus du Congrès américain à agir pour réguler davantage le groupe aux 3,5 milliards de clients.