L'appli, utilisable indépendamment de l'appli Facebook, est disponible depuis un an déjà aux Etats-Unis notamment. Comme sa version originale exploite la reconnaissance automatique des visages, ce qui soulève des objections en Europe et au Canada, une variante adaptée à ces régions vient donc d'être introduite.

Dans cette nouvelle version, les utilisateurs doivent eux-mêmes associer des noms aux visages sur les photos. Si les amis identifiés l'autorisent, les photos où ils apparaissent, peuvent être partagées avec d'autres pour créer un album. Les gens ayant accès à ce dernier peuvent aussi y ajouter des photos.

Les albums n'apparaissent pas en tant que tels sur Facebook. Seules les personnes utilisant l'appli Moments et autorisées à utiliser le dossier où se trouvent les photos, peuvent les visionner. Les photos sont également stockées dans le nuage de Facebook. (ANP/WK)

L'appli, utilisable indépendamment de l'appli Facebook, est disponible depuis un an déjà aux Etats-Unis notamment. Comme sa version originale exploite la reconnaissance automatique des visages, ce qui soulève des objections en Europe et au Canada, une variante adaptée à ces régions vient donc d'être introduite.Dans cette nouvelle version, les utilisateurs doivent eux-mêmes associer des noms aux visages sur les photos. Si les amis identifiés l'autorisent, les photos où ils apparaissent, peuvent être partagées avec d'autres pour créer un album. Les gens ayant accès à ce dernier peuvent aussi y ajouter des photos.Les albums n'apparaissent pas en tant que tels sur Facebook. Seules les personnes utilisant l'appli Moments et autorisées à utiliser le dossier où se trouvent les photos, peuvent les visionner. Les photos sont également stockées dans le nuage de Facebook. (ANP/WK)