Facebook interdit sans délai les publicités en faveur de 'produits faisant référence au coronavirus en vue de semer la panique ou de suggérer que les produits promotionnés permettent de guérir du virus ou de contrer les contaminations'. Cette interdiction s'applique à toutes les plates-formes de l'entreprise, à savoir Facebook, Instagram et WhatsApp.

Il est par exemple question de publicités pour les masques buccaux, qui seraient les seuls à encore être disponibles et garantissant un arrêt de la diffusion du virus.

Des masques buccaux à quatre euros ont été proposés sur Amazon à 95,50 euros

En raison de la panique générée par le virus Covid-19, des personnes achètent massivement des produits tels des masques buccaux ou des sprays de désinfection, qui ne fonctionne du reste souvent pas contre le virus. Les fournisseurs de ces produits abusent de la crainte de l'épidémie pour empocher de l'argent. Mercredi, on apprenait encore que sur Amazon, une boîte de masques était proposée à 95,50 euros, alors que le produit est vendu à quatre euros à peine en pharmacie.

Facebook interdit sans délai les publicités en faveur de 'produits faisant référence au coronavirus en vue de semer la panique ou de suggérer que les produits promotionnés permettent de guérir du virus ou de contrer les contaminations'. Cette interdiction s'applique à toutes les plates-formes de l'entreprise, à savoir Facebook, Instagram et WhatsApp.Il est par exemple question de publicités pour les masques buccaux, qui seraient les seuls à encore être disponibles et garantissant un arrêt de la diffusion du virus.En raison de la panique générée par le virus Covid-19, des personnes achètent massivement des produits tels des masques buccaux ou des sprays de désinfection, qui ne fonctionne du reste souvent pas contre le virus. Les fournisseurs de ces produits abusent de la crainte de l'épidémie pour empocher de l'argent. Mercredi, on apprenait encore que sur Amazon, une boîte de masques était proposée à 95,50 euros, alors que le produit est vendu à quatre euros à peine en pharmacie.