De plus, Facebook va pourvoir les messages annonçant prématurément un vainqueur d'un label reprenant des informations de médias faisant autorité et de fonctionnaires en charge des élections. 'Comme des notifications indiquant que tous les votes n'ont pas encore été dépouillés', selon un porte-parole de la direction de Facebook par voie de communiqué. De même, les messages suggérant de lancer un appel en vue d'intimider les électeurs et les assesseurs des bureaux de vote seront eux aussi interdits.

Voter par correspondance, plus que jamais

Précédemment déjà, Facebook avait annoncé interdire les annonces affirmant que la fraude électorale est largement répandue, que la validité des résultats des élections présidentielles est contestée ou qu'un certain modèle de vote est mis en doute.

Cette année, on s'attend aux Etats-Unis à ce que le dépouillement des votes prenne plusieurs jours. Cela est dû au fait que davantage d'Américains voteront par correspondance en raison de la pandémie du corona. Le président Donald Trump s'y oppose et déclare que le vote par correspondance, c'est de la fraude électorale, même s'il n'existe aucune preuve qu'il en soit ainsi.

Divers républicains invitent par conséquent des bénévoles à surveiller de près les bureaux de vote le 3 novembre prochain.

De plus, Facebook va pourvoir les messages annonçant prématurément un vainqueur d'un label reprenant des informations de médias faisant autorité et de fonctionnaires en charge des élections. 'Comme des notifications indiquant que tous les votes n'ont pas encore été dépouillés', selon un porte-parole de la direction de Facebook par voie de communiqué. De même, les messages suggérant de lancer un appel en vue d'intimider les électeurs et les assesseurs des bureaux de vote seront eux aussi interdits.Précédemment déjà, Facebook avait annoncé interdire les annonces affirmant que la fraude électorale est largement répandue, que la validité des résultats des élections présidentielles est contestée ou qu'un certain modèle de vote est mis en doute.Cette année, on s'attend aux Etats-Unis à ce que le dépouillement des votes prenne plusieurs jours. Cela est dû au fait que davantage d'Américains voteront par correspondance en raison de la pandémie du corona. Le président Donald Trump s'y oppose et déclare que le vote par correspondance, c'est de la fraude électorale, même s'il n'existe aucune preuve qu'il en soit ainsi.Divers républicains invitent par conséquent des bénévoles à surveiller de près les bureaux de vote le 3 novembre prochain.