Voilà ce que vient d'annoncer l'entreprise technologique.

L'objectif est entre autres de développer de nouveaux produits d'actualité conjointement avec des entreprises de médias, dont The Washington Post et Vox. Facebook entend également mieux informer les journalistes sur les possibilités offertes par le site social. Ce 'Facebook Journalism Project' fait ainsi penser à la Digital News Initiative (DNI) de Google, par laquelle celle-ci collabore également avec des entreprises de médias. Facebook souhaite en outre accroître la bonne compréhension des messages d'actualité par le lecteur.

"Nous voulons travailler à une nouvelle façon de proposer l'information aux gens, afin qu'ils puissent prendre des décisions sensées à partir des messages qu'ils lisent", peut-on lire dans un communiqué. Des modèles commerciaux seront aussi définis, afin par exemple d'augmenter le nombre d'abonnés aux médias via Facebook.

Le mois dernier déjà, Facebook avait annoncé vouloir s'opposer plus strictement aux fausses informations. Il sera ainsi plus facile de signaler des nouvelles fictives. En outre, le site social collaborera aussi avec ce qu'on appelle des 'factcheckers' (contrôleurs d'infos) externes. Et les sources de revenus des auteurs de messages d'actualité factices seront mises à sec.