L'affaire porte sur une sécurité qu'Apple avait lancée l'année dernière en vue de protéger les utilisateurs d'un iPhone contre le suivi de leur activité sur internet. La plainte a été déposée auprès du tribunal de San Francisco. La semaine dernière déjà, une plainte similaire avait été introduite auprès de ce même tribunal.

Ces affaires reposent sur un rapport du chercheur sur la confidentialité des données Felix Krause. Selon lui, les applications Facebook et Instagram insèrent certains codes sur des sites web visités par les utilisateurs. Cela leur permettrait de tenir à jour 'tout ce que fait un visiteur sur un site web', en ce compris la saisie de mots de passe. Dans une réaction au rapport, Meta a reconnu que l'appli Facebook contrôle l'activité de navigation, tout en démentant avoir collecté illégalement des données d'utilisateur.

L'affaire porte sur une sécurité qu'Apple avait lancée l'année dernière en vue de protéger les utilisateurs d'un iPhone contre le suivi de leur activité sur internet. La plainte a été déposée auprès du tribunal de San Francisco. La semaine dernière déjà, une plainte similaire avait été introduite auprès de ce même tribunal.Ces affaires reposent sur un rapport du chercheur sur la confidentialité des données Felix Krause. Selon lui, les applications Facebook et Instagram insèrent certains codes sur des sites web visités par les utilisateurs. Cela leur permettrait de tenir à jour 'tout ce que fait un visiteur sur un site web', en ce compris la saisie de mots de passe. Dans une réaction au rapport, Meta a reconnu que l'appli Facebook contrôle l'activité de navigation, tout en démentant avoir collecté illégalement des données d'utilisateur.