'Suite au rachat de Giphy, Facebook pourrait supprimer les animations gif sur les plates-formes concurrentes ou exiger davantage de données d'utilisateurs pour leur permettre d'y accéder', selon la CMA. Et le contrôleur d'ajouter qu'avec ce rachat, un challenger potentiel de Facebook serait en outre éliminé.

Enquête approfondie

Les parties ont jusqu'au 2 septembre pour réagir aux premières conclusions de l'enquête. En avril, on avait appris que la CMA allait mener une enquête approfondie sur le rachat en question. A l'époque, Facebook avait fait savoir qu'elle ne ferait pas de concessions.

Giphy est une base de données d'animations gif pour médias sociaux et applis de clavardage (chat). Les utilisateurs peuvent ainsi agrémenter leurs clavardages ou leurs messages sur les réseaux sociaux. Les animations peuvent également être utilisées à des fins publicitaires. Pour Facebook, ce rachat en mai de l'année dernière s'avérait tout à fait logique. La moitié de toutes les animations expédiées à partir de Giphy aboutit en effet sur des applis ou des sites web de l'entreprise.

'Suite au rachat de Giphy, Facebook pourrait supprimer les animations gif sur les plates-formes concurrentes ou exiger davantage de données d'utilisateurs pour leur permettre d'y accéder', selon la CMA. Et le contrôleur d'ajouter qu'avec ce rachat, un challenger potentiel de Facebook serait en outre éliminé.Les parties ont jusqu'au 2 septembre pour réagir aux premières conclusions de l'enquête. En avril, on avait appris que la CMA allait mener une enquête approfondie sur le rachat en question. A l'époque, Facebook avait fait savoir qu'elle ne ferait pas de concessions.Giphy est une base de données d'animations gif pour médias sociaux et applis de clavardage (chat). Les utilisateurs peuvent ainsi agrémenter leurs clavardages ou leurs messages sur les réseaux sociaux. Les animations peuvent également être utilisées à des fins publicitaires. Pour Facebook, ce rachat en mai de l'année dernière s'avérait tout à fait logique. La moitié de toutes les animations expédiées à partir de Giphy aboutit en effet sur des applis ou des sites web de l'entreprise.