Facebook a collecté les contacts e-mail d'1,5 million d'utilisateurs à leur insu. Ce communiqué sort deux semaines, après qu'un chercheur ait découvert que le réseau social sollicitait le mot de passe de la boîte mail des nouveaux utilisateurs. Officiellement, ce mot de passe mail était une façon automatique de vérifier l'identité de ces nouveaux utilisateurs.

Les utilisateurs qui révélaient leur mot de passe (ce qui n'est du reste pas du tout recommandé sur le plan de la sécurité), recevaient cependant eux aussi un message automatique, selon lequel leurs contacts étaient 'importés'. Entre-temps, il est devenu évident que c'est la liste complète des contacts de la boîte mail qui a été déplacée vers Facebook, sans que l'utilisateur ne donne son consentement, selon Business Insider.

Depuis mai 2016, les listes de contacts d'1,5 million de nouveaux utilisateurs Facebook auraient ainsi été rassemblées. On ne sait pas clairement combien de contacts cela représente vraiment, mais tout semble indiquer qu'il s'agirait de dizaines de millions de données mail. Les données de contact sont, selon une déclaration de Facebook même, utilisées pour apporter des conseils à des amis et pour doter le réseau de Facebook de connexions sociales. Pour Facebook, le but n'était pas de transférer ces contacts, et l'entreprise est donc en train de les supprimer.

Il ne vous étonnera pas que Facebook présente pour la énième fois ses excuses pour ce contretemps et que le géant technologique promette de ne plus recommencer.