Motherboard annonce qu'Illma Gore de Los Angeles a posté sa peinture dans un groupe féministe sur Facebook, après quoi l'oeuvre s'est propagée à la vitesse de l'éclair sur Twitter, Instagram et Snapchat.

L'illustration que Gore a postée sur Facebook, présentait un bandeau noir recouvrant les parties intimes de Trump, mais selon Facebook, elle n'en était pas moins scandaleuse.

© Illma Gore

Après que Gore ait placé l'illustration une fois encore en ligne - ce qu'elle a fait, à l'entendre, pour contrer la censure -, elle a été bannie de Facebook durant trois jours.

Facebook fait depuis assez longtemps déjà l'objet de nombreuses critiques du fait de son approche agressive de la nudité sous toutes ses formes. Les critiques sont surtout véhémentes, lorsqu'il s'agit de reproductions artistiques. Les opposants ont pourtant remporté une victoire le mois dernier en France. Un enseignant a en effet obtenu gain de cause face à Facebook dans une affaire portant sur une peinture représentant un vagin.

L'illustration de Donald Trump affublé d'un minuscule pénis a été normalement autorisée sur d'autres médias sociaux, dont Instagram, qui est pourtant la propriété de Facebook. Gore a déjà mis une version non censurée de sa toile sur eBay, où l'on a en tout cas proposé jusqu'à 1.3000 dollars, avant qu'elle ne disparaisse ici également. Quelqu'un de la campagne présidentielle de Donald Trump avait menacé de se tourner vers la Justice, si l'illustration n'était pas retirée.

(WK)