Précédemment, Facebook avait essuyé des critiques à propos de la façon dont ses plates-formes sociales étaient utilisées pour répandre la peur des vaccins et la désinformation sur le virus. Résultat: Facebook a adopté plusieurs mesures pour éviter que de fausses informations ne soient partagées. Les récidivistes furent bannis des plates-formes. Facebook orienta aussi ses utilisateurs vers un centre d'informations sur la covid-19.

Les chiffres relatifs à la période se terminant en avril ont été révélés cette semaine sous la forme d'une partie d'un rapport régulier sur le maintien des normes communautaires. Facebook indiquait dans ce rapport être intervenue à 8,8 millions de reprises contre les cas de harcèlement et d'intimidation sur sa plate-forme. Sur Instagram, il était question de 5,5 millions de cas comparables.

Précédemment, Facebook avait essuyé des critiques à propos de la façon dont ses plates-formes sociales étaient utilisées pour répandre la peur des vaccins et la désinformation sur le virus. Résultat: Facebook a adopté plusieurs mesures pour éviter que de fausses informations ne soient partagées. Les récidivistes furent bannis des plates-formes. Facebook orienta aussi ses utilisateurs vers un centre d'informations sur la covid-19.Les chiffres relatifs à la période se terminant en avril ont été révélés cette semaine sous la forme d'une partie d'un rapport régulier sur le maintien des normes communautaires. Facebook indiquait dans ce rapport être intervenue à 8,8 millions de reprises contre les cas de harcèlement et d'intimidation sur sa plate-forme. Sur Instagram, il était question de 5,5 millions de cas comparables.