TechCrunch a découvert que les chats de Zuckerberg ont été enlevés. Facebook le confirme du reste au site technologique, tout en ajoutant que cela va de pair avec la protection des données de l'entreprise. ''Après le vol de courriels chez Sony Pictures en 2014, nous avons effectué quelques changements en vue de sécuriser la communication de nos dirigeants. L'un de ces changements consiste à limiter la durée de conservation des messages de Mark dans Messenger'', explique.

Facebook n'a cependant pas rendu cette suppression publique, et les destinataires n'en ont pas non plus été informés personnellement. TechCrunch a demandé à Zuckerberg en personne davantage d'explications via Messenger, mais n'a pas reçu de réponse.

Les utilisateurs de Messenger peuvent eux-mêmes supprimer des messages de leur flux, mais ceux-ci restent néanmoins visibles chez le réceptionnaire.