Le cours des crypto-monnaies est particulièrement bas pour l'instant, et il est par conséquent peut-être intéressant de commencer à y investir. C'est vrai, mais dans ce cas pas via des plateformes frauduleuses, prévient l'Autorité des Services et Marché Financiers (FSMA), une institution publique qui, conjointement avec la Banque Nationale, contrôle le secteur financier. En réaction aux plaintes introduites à l'encontre d'escrocs, elle a publié début 2018 et pour la première fois une liste des plateformes de traitement des crypto-monnaies, sur lesquelles elle a observé des signes de fraude. Cette liste a entre-temps été étendue à 113 plateformes et services à connotation officielle. Vous pouvez la consulter ici.

La liste repose sur des observations et n'est pas exhaustive, insiste l'institution. Si un service d'investissement n'y figure pas, cela ne signifie pas pour autant qu'il soit complètement sûr. Pour mieux armer les investisseurs potentiels, la FSMA prodigue, outre sa nouvelle mise en garde, quelques conseils vous permettant d'apprendre à identifier ce type de plateformes frauduleuses. "Elles vous proposent un investissement sur base de crypto-espèces, en mettant l'accent sur son caractère sûr, simple et très lucratif. Elles tentent de gagner votre confiance en vous persuadant qu'il ne faut pas être un expert pour pouvoir investir dans les crypto-monnaies. Elles prétendent collaborer avec des spécialistes, qui gèrent vos investissements. Elles confirment en outre que vous pouvez retirer vos fonds à tout moment et qu'ils sont garantis", signale la FSMA. Le résultat final, selon l'Autorité, c'est qu'en général, les victimes ne revoient plus la couleur de leur argent.