C'est son CEO Chris O' Neill qui a annoncé la décision lors d'une assemblée générale, selon le site technologique TechCrunch. L'appli de notes, conçue pour aider ses utilisateurs à gérer leurs notes sur l'ensemble de leurs plates-formes, fut, il y a quelques années, l'une des plus populaires dans les différents magasins d'applis, mais elle a perdu de sa superbe ces dernières années au profit de Google Keep et de OneNote de Microsoft par exemple. L'entreprise dispose de 225 millions d'utilisateurs enregistrés dans le monde, mais la croissance de ses clients, surtout payants, est devenue quasiment nulle, selon TechCrunch.

Et cela a un impact sur l'emploi. Ces derniers mois, il y a déjà eu un exode de directeurs. Le CTO, le CFO, le CPO et le responsable des ressources humaines notamment ont en effet quitté la firme. A présent, c'est le tour de 54 employés de se retrouver à la rue.

"Dans le cadre d'une vision d'avenir, nous allons rationaliser quelques fonctions, notamment dans la vente, et nous continuerons d'accélérer le réaménagement d'autres départements, comme le développement des produits et l'ingénierie", écrit O' Neill sur son blog suite aux licenciements.