C'est à l'initiative d'EURid, le gestionnaire européen des noms de domaine, que 75 élèves de quatrième et de cinquième année ont pris place devant des ordinateurs portables par un vendredi ensoleillé d'octobre, afin d'accomplir leurs premiers pas dans le monde de la programmation. "En tant que gestionnaire européen des noms de domaine, nous sommes aussi responsables d'une petite partie d'internet. Il nous paraît par conséquent important qu'un nombre maximal de personnes apprennent à programmer", explique Ilze Sermole, Liaison Manager. "En tant qu'EURid, nous voulons nous rendre utiles pour la société. C'est pourquoi nous avons cette semaine dégagé des moyens et du temps pour apprendre aux élèves de trois écoles primaires européennes à programmer."

L'on n'apprend certes pas encore à un jeune de dix ans à écrire des commandes, mais lui inculquer les principes de base de la programmation, c'est parfaitement possible. Il existe dans ce but le langage de programmation Scratch ouvert aux enfants, puisqu'il leur permet de faire danser un petit chat à l'écran. Couleurs, musique, fonds d'écran,...: les élèves pouvaient eux-mêmes paramétrer et programmer. Les commandes deviennent visibles au moyen de petits blocs colorés, afin que les enfants comprennent de manière ludique la logique d'un programme. "Amusant", réagit en tout cas la petite Inès. Mais serait-elle prête plus tard à choisir le métier de programmeur? "Cela, je ne le sais pas encore", répond-elle en souriant. Mais qui sait à présent qu'elle a mis le pied à l'étrier?

C'est à l'initiative d'EURid, le gestionnaire européen des noms de domaine, que 75 élèves de quatrième et de cinquième année ont pris place devant des ordinateurs portables par un vendredi ensoleillé d'octobre, afin d'accomplir leurs premiers pas dans le monde de la programmation. "En tant que gestionnaire européen des noms de domaine, nous sommes aussi responsables d'une petite partie d'internet. Il nous paraît par conséquent important qu'un nombre maximal de personnes apprennent à programmer", explique Ilze Sermole, Liaison Manager. "En tant qu'EURid, nous voulons nous rendre utiles pour la société. C'est pourquoi nous avons cette semaine dégagé des moyens et du temps pour apprendre aux élèves de trois écoles primaires européennes à programmer."L'on n'apprend certes pas encore à un jeune de dix ans à écrire des commandes, mais lui inculquer les principes de base de la programmation, c'est parfaitement possible. Il existe dans ce but le langage de programmation Scratch ouvert aux enfants, puisqu'il leur permet de faire danser un petit chat à l'écran. Couleurs, musique, fonds d'écran,...: les élèves pouvaient eux-mêmes paramétrer et programmer. Les commandes deviennent visibles au moyen de petits blocs colorés, afin que les enfants comprennent de manière ludique la logique d'un programme. "Amusant", réagit en tout cas la petite Inès. Mais serait-elle prête plus tard à choisir le métier de programmeur? "Cela, je ne le sais pas encore", répond-elle en souriant. Mais qui sait à présent qu'elle a mis le pied à l'étrier?