Selon l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), une agence de l'ONU, environ 4,9 milliards de personnes ont surfé sur l'internet cette année. La pandémie semble s'être traduite par une augmentation spectaculaire des chiffres. Depuis 2019, 782 millions de personnes supplémentaires ont accédé au web, soit une hausse de 17%.

Le prix est le frein majeur

La lutte contre le Covid-19 a entraîné la fermeture de très nombreuses entreprises et écoles dans le monde. Très souvent, les employés et les étudiants ont été contraints de travailler et d'étudier via l'internet. Du moins s'ils en avaient la possibilité car l'accès à l'internet n'est pas partout aussi évident.

La toute grande majorité (96 pour cent) des personnes qui n'ont pas accès à l'internet vit dans des pays en développement, tandis que des centaines de millions d'autres ont certes accès au Net, mais uniquement avec du matériel qu'elles partagent avec d'autres ou qui n'offre qu'un débit très limité.

Toujours selon l'UIT, le prix des appareils et des services constitue souvent le problème majeur, et non pas l'infrastructure. C'est ainsi que 95 pour cent de la population peuvent avoir accès à un réseau 3G ou 4G mobile. De même, le manque de formation au numérique joue un rôle primordial.

Selon l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), une agence de l'ONU, environ 4,9 milliards de personnes ont surfé sur l'internet cette année. La pandémie semble s'être traduite par une augmentation spectaculaire des chiffres. Depuis 2019, 782 millions de personnes supplémentaires ont accédé au web, soit une hausse de 17%.La lutte contre le Covid-19 a entraîné la fermeture de très nombreuses entreprises et écoles dans le monde. Très souvent, les employés et les étudiants ont été contraints de travailler et d'étudier via l'internet. Du moins s'ils en avaient la possibilité car l'accès à l'internet n'est pas partout aussi évident.La toute grande majorité (96 pour cent) des personnes qui n'ont pas accès à l'internet vit dans des pays en développement, tandis que des centaines de millions d'autres ont certes accès au Net, mais uniquement avec du matériel qu'elles partagent avec d'autres ou qui n'offre qu'un débit très limité.Toujours selon l'UIT, le prix des appareils et des services constitue souvent le problème majeur, et non pas l'infrastructure. C'est ainsi que 95 pour cent de la population peuvent avoir accès à un réseau 3G ou 4G mobile. De même, le manque de formation au numérique joue un rôle primordial.