Dans un communiqué de presse, elle lui a donné le nom de "CaddyWiper". Ce type de malware est capable d'effacer (wipe, en anglais) des systèmes entiers et a déjà été comparé à une sorte de bombe numérique. Il s'agit déjà du troisième wiper que la société slovaque ESET détecte en Ukraine depuis le début de la guerre. Son code ne correspondrait pas à celui de logiciels précédents.

La société déclare dans un communiqué de presse que CaddyWiper a été découvert pour la première fois lundi. Ce malware détruit les données utilisateur et les partitions des disques liés au système. Il aurait été trouvé sur des dizaines d'ordinateurs au sein de quelques organisations. ESET ne fournit pas plus de détails.

Il s'agit du troisième wiper détecté depuis le début de la guerre en Ukraine, après HermeticWiper et IsaacWiper. On soupçonne la Russie d'utiliser ce logiciel pour causer des dommages supplémentaires. Depuis le début de la guerre, en plus des attaques de missiles, l'Ukraine subit des cyberattaques qui ont notamment rendu inaccessibles les sites Internet du gouvernement.

Dans un communiqué de presse, elle lui a donné le nom de "CaddyWiper". Ce type de malware est capable d'effacer (wipe, en anglais) des systèmes entiers et a déjà été comparé à une sorte de bombe numérique. Il s'agit déjà du troisième wiper que la société slovaque ESET détecte en Ukraine depuis le début de la guerre. Son code ne correspondrait pas à celui de logiciels précédents. La société déclare dans un communiqué de presse que CaddyWiper a été découvert pour la première fois lundi. Ce malware détruit les données utilisateur et les partitions des disques liés au système. Il aurait été trouvé sur des dizaines d'ordinateurs au sein de quelques organisations. ESET ne fournit pas plus de détails. Il s'agit du troisième wiper détecté depuis le début de la guerre en Ukraine, après HermeticWiper et IsaacWiper. On soupçonne la Russie d'utiliser ce logiciel pour causer des dommages supplémentaires. Depuis le début de la guerre, en plus des attaques de missiles, l'Ukraine subit des cyberattaques qui ont notamment rendu inaccessibles les sites Internet du gouvernement.