Le fabricant américain de smartphones, de tablettes et d'autres produits à la consommation exploiterait des technologies brevetées d'Ericsson sans contrepartie financière.

Voilà ce que Kasim Alfalahi, responsable chez Ericsson du contrôle de la propriété intellectuelle, a annoncé ce vendredi à l'agence de presse Bloomberg.

Selon Alfalahi, il s'agit 'd'une affaire très sérieuse, quelle que soit l'entreprise incriminée'.

Ericsson, qui fabrique elle-même de l'équipement réseautique, dispose de brevets sur de nombreuses technologies de base appliquées dans les téléphones mobiles. Cela signifie que tous les fabricants de smartphones doivent lui verser une contrepartie financière pour utiliser ces technologies. (Belga/BO)