Le groupe a précisé qu'il allait constituer une provision de 900 millions de couronnes (87 millions d'euros) au premier trimestre 2022, pour faire face aux retombées sur ses actifs et à d'autres coûts exceptionnels.

Ericsson a encore fait savoir que tout son personnel en Russie allait être payé durant cette interruption. Les entreprises occidentales sont nombreuses à suspendre leurs affaires en Russie depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février.

Le groupe a précisé qu'il allait constituer une provision de 900 millions de couronnes (87 millions d'euros) au premier trimestre 2022, pour faire face aux retombées sur ses actifs et à d'autres coûts exceptionnels.Ericsson a encore fait savoir que tout son personnel en Russie allait être payé durant cette interruption. Les entreprises occidentales sont nombreuses à suspendre leurs affaires en Russie depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février.