Plus tôt cette semaine, on avait appris que le gouvernement britannique exigeait que les entreprises télécoms mettent un terme à l'implication d'Huawei dans le réseau 5G de la Grande-Bretagne. Précédemment déjà, les Etats-Unis avaient placé l'entreprise chinoise sur une liste noire, parce qu'elle représenterait une menace pour leur sécurité nationale. Si d'autres pays européens décidaient d'emboiter le pas aux Britanniques, Ericsson se dit prête à se charger de la production et de la livraison de l'équipement requis, selon Mellander.

Bond du cours de l'action

Au deuxième trimestre de 2020, le chiffre d'affaires d'Ericsson a atteint 55,6 milliards de couronnes suédoises (5,4 milliards d'euros). Au cours de la même période l'année dernière, le chiffre d'affaires s'était établi à 54,8 milliards de couronnes. En outre, Ericsson a enregistré un bénéfice de 2,6 milliards de couronnes (250 millions d'euros), soit une hausse de 40 pour cent par rapport à la période correspondante de 2019.

Malgré les incertitudes liées à la crise du corona, Ericsson ne voit aucune raison de revoir ses objectifs pour cette année et pour 2021. Les investisseurs ont en tout cas apprécié la marche en avant d'Ericsson, puisque le cours de l'action a bondi de plus de 8 pour cent en début de séance à la bourse de Stockholm.

Plus tôt cette semaine, on avait appris que le gouvernement britannique exigeait que les entreprises télécoms mettent un terme à l'implication d'Huawei dans le réseau 5G de la Grande-Bretagne. Précédemment déjà, les Etats-Unis avaient placé l'entreprise chinoise sur une liste noire, parce qu'elle représenterait une menace pour leur sécurité nationale. Si d'autres pays européens décidaient d'emboiter le pas aux Britanniques, Ericsson se dit prête à se charger de la production et de la livraison de l'équipement requis, selon Mellander.Au deuxième trimestre de 2020, le chiffre d'affaires d'Ericsson a atteint 55,6 milliards de couronnes suédoises (5,4 milliards d'euros). Au cours de la même période l'année dernière, le chiffre d'affaires s'était établi à 54,8 milliards de couronnes. En outre, Ericsson a enregistré un bénéfice de 2,6 milliards de couronnes (250 millions d'euros), soit une hausse de 40 pour cent par rapport à la période correspondante de 2019.Malgré les incertitudes liées à la crise du corona, Ericsson ne voit aucune raison de revoir ses objectifs pour cette année et pour 2021. Les investisseurs ont en tout cas apprécié la marche en avant d'Ericsson, puisque le cours de l'action a bondi de plus de 8 pour cent en début de séance à la bourse de Stockholm.