La sonde Mars Express, qui a été envoyée le 2 juin 2003 en orbite de la planète rouge et qui y accomplit fidèlement son travail depuis lors, a fait l'objet d'une mise à jour pour la toute première fois. Son fonctionnement repose sur le logiciel MARSIS, un système d'exploitation développé sous Windows 98, qui a donc aujourd'hui été modernisé.

On ne connaît pas les détails du matériel sur lequel tourne ce système ni quels éléments de Windows 98 vont être conservés, mais l'Agence spatiale européenne indique que cette mise à jour permettra à la sonde Mars Express d'être encore plus performante. Par exemple, cette dernière pourra désormais utiliser des ondes radio pour sonder encore plus profondément la surface de Mars et de sa lune, Phobos.

Mars Express envoie des ondes radio sur Mars. Si la plupart de ces ondes sont réfléchies par la surface de cette planète, de nombreuses autres ondes pénètrent plus profondément la surface du sol et se réfléchissent sur d'autres obstacles, comme la glace, la roche, d'autres types de sols ou l'eau. La sonde est ainsi capable d'identifier de quoi est fait le sous-sol de Mars.

Une durée de fonctionnement multipliée par cinq

Le nouveau logiciel a été développé par l'INAF (Instituto Nazionale di Astrofisica, l'Institut italien d'astrophysique) et par Carlo Nenna, ingénieur logiciel chez Enginium, qui a été chargé du déploiement de la mise à jour. La réception du signal et le traitement des données à bord ont été optimisés. Dans le passé, la mémoire de l'appareil était souvent saturée par les nombreuses données en haute résolution que la sonde enregistrait. Ce point a été amélioré dans le cadre de la mise à jour, ce qui permet aujourd'hui de multiplier par cinq le temps de fonctionnement du logiciel MARSIS. Résultat : la sonde Mars Express peut désormais explorer des régions plus grandes de la planète rouge.

La sonde Mars Express, qui a été envoyée le 2 juin 2003 en orbite de la planète rouge et qui y accomplit fidèlement son travail depuis lors, a fait l'objet d'une mise à jour pour la toute première fois. Son fonctionnement repose sur le logiciel MARSIS, un système d'exploitation développé sous Windows 98, qui a donc aujourd'hui été modernisé.On ne connaît pas les détails du matériel sur lequel tourne ce système ni quels éléments de Windows 98 vont être conservés, mais l'Agence spatiale européenne indique que cette mise à jour permettra à la sonde Mars Express d'être encore plus performante. Par exemple, cette dernière pourra désormais utiliser des ondes radio pour sonder encore plus profondément la surface de Mars et de sa lune, Phobos.Mars Express envoie des ondes radio sur Mars. Si la plupart de ces ondes sont réfléchies par la surface de cette planète, de nombreuses autres ondes pénètrent plus profondément la surface du sol et se réfléchissent sur d'autres obstacles, comme la glace, la roche, d'autres types de sols ou l'eau. La sonde est ainsi capable d'identifier de quoi est fait le sous-sol de Mars.Le nouveau logiciel a été développé par l'INAF (Instituto Nazionale di Astrofisica, l'Institut italien d'astrophysique) et par Carlo Nenna, ingénieur logiciel chez Enginium, qui a été chargé du déploiement de la mise à jour. La réception du signal et le traitement des données à bord ont été optimisés. Dans le passé, la mémoire de l'appareil était souvent saturée par les nombreuses données en haute résolution que la sonde enregistrait. Ce point a été amélioré dans le cadre de la mise à jour, ce qui permet aujourd'hui de multiplier par cinq le temps de fonctionnement du logiciel MARSIS. Résultat : la sonde Mars Express peut désormais explorer des régions plus grandes de la planète rouge.