Cela fait quelque temps déjà que la Norvège mène la danse au niveau mondial pour ce qui est de la vente des voitures électriques: en 2019 déjà, on y avait vendu 42,2 pour cent de voitures entièrement électriques.

Mais en 2020, le cap magique des 50 pour cent a été franchi, selon la fédération routière norvégienne (OFV). Sur l'ensemble des voitures commercialisées, 54,3 pour cent étaient en effet électriques, soit davantage que l'ensemble des voitures à essence, diesel et hybrides.

Jusqu'à 83 pour cent

Si on y ajoute les hybrides, cela signifie que la proportion des voitures à propulsion électrique atteint même 83 pour cent, alors que celles à l'essence et au mazout ne représentent plus que 17 pour cent.

Cette croissance ne manque pas d'étonner: il y a dix ans, les voitures électriques ne constituaient encore qu'à peine 1 pour cent des modèles vendus. Et la progression se poursuivra fortement en 2021, selon les analystes, puisque toujours plus de voitures électriques débarqueront sur le marché.

Le gouvernement norvégien ne veut plus de nouvelles voitures à moteur à essence ou diesel à partir de 2025 et stimule par conséquent la vente de modèles électriques en appliquant notamment une réduction fiscale.

Cela fait quelque temps déjà que la Norvège mène la danse au niveau mondial pour ce qui est de la vente des voitures électriques: en 2019 déjà, on y avait vendu 42,2 pour cent de voitures entièrement électriques.Mais en 2020, le cap magique des 50 pour cent a été franchi, selon la fédération routière norvégienne (OFV). Sur l'ensemble des voitures commercialisées, 54,3 pour cent étaient en effet électriques, soit davantage que l'ensemble des voitures à essence, diesel et hybrides.Si on y ajoute les hybrides, cela signifie que la proportion des voitures à propulsion électrique atteint même 83 pour cent, alors que celles à l'essence et au mazout ne représentent plus que 17 pour cent.Cette croissance ne manque pas d'étonner: il y a dix ans, les voitures électriques ne constituaient encore qu'à peine 1 pour cent des modèles vendus. Et la progression se poursuivra fortement en 2021, selon les analystes, puisque toujours plus de voitures électriques débarqueront sur le marché.Le gouvernement norvégien ne veut plus de nouvelles voitures à moteur à essence ou diesel à partir de 2025 et stimule par conséquent la vente de modèles électriques en appliquant notamment une réduction fiscale.