En images: ces robots vont-ils bientôt envahir nos habitations?

Une véritable prouesse d'Hanson Robotics s'appelle Han, présenté plus tôt ce mois-ci lors d'un salon organisé à Hong Kong. Grâce à son intelligence intégrée, à diverses caméras et à 40 moteurs, HAN peut réagir vis-à-vis de ses interlocuteurs, les regarder et répondre par des mimiques à ce qu'ils disent. © AG

Source: Automatiseringgids

Robots © AG

Lors de la Hannover Messe (foire d'Hanovre), Pepperl+Fucks a eu recours au robot TITAN pour attirer les visiteurs vers son stand.

Robots © AG

Le robot ECCE de l'entreprise française The Robot Studio ressemble quelque peu au TITAN. The Robot poursuit pourtant avec ECCE un objectif plus clair: développer un nouveau paradigme robotique tenant davantage de l'humain avec des os solides et des muscles élastiques, en plus du paradigme industriel éprouvé de robots construits entièrement avec des composants rigides.

Robots © AG

A la Hannover Messe, Fanuc a capté l'attention avec son CR 35i-A, capable de manipuler en toute sécurité des charges de 35 kilos dans des endroits où se trouvent des gens, sans qu'une scission ne soit nécessaire pour éviter les blessures à cause d'un bras robotisé ou d'une charge oscillant(e).

Robots © AG

L'entreprise ABB cherche son salut dans l'utilisation de robots pour le travail à la chaîne. Le YuMi à deux bras ne peut manipuler que 500 grammes par 'main', mais est nettement plus petit et maniable que les alternatives actuellement sur le marché. YuMi est si rapide et flexible qu'il peut effectuer le travail de 3 personnes. Et il ne coûte 'que' 40.000 euros.

Robots © AG

L'entreprise allemande Festo se distingue par son BionicAnts. Elle a développé des algorithmes grâce auxquels ses petits robots s'acquittent de leur tâche à la manière d'une armée de fourmis.

Robots © AG

Les eMotionButterflies de Festo transposent ce concept dans la troisième dimension. Lorsqu'un GPS est disponible, les minirobots volent comme des papillons sans se toucher l'un l'autre et sans heurter d'autres objets.

Robots © AG

Kuka a procédé à Hanovre à la démonstration d'un bras robotisé qui, grâce à l'application de la technologie Kinect de Microsoft et à des connexions à son Azure for Industry of Things, peut apprendre les mouvements accomplis par l'homme. Le Kuka est aussi très délicat: il peut servir une bière et est capable de refermer le couvercle d'un pot de confiture.

Robots © AG

Ce robot de Moley Robotics a réussi en une petite demi-heure à réaliser une bisque de crabe sur base d'une vidéo dans laquelle le lauréat de Masterchef UK prépare le mets.

Robots © AG

Le Fraunhofer Institut für Produktiontechnik und Automatisierung a présenté le 'majordome de demain'. Il peut même s'occuper des fleurs et des plantes. Le robot a été mis au point en accordant une attention toute spéciale à son look, afin de ne pas effrayer les utilisateurs potentiels.

Robots © AG

L'on joue depuis longtemps déjà avec des robots à la maison. Sony avait ainsi en 1998 déjà présenté un robot domestique: Aibo.

Robots © AG

Sur ce plan, l'on est nettement plus avancé en 2015. Le 18 février dernier, le petit robot Kirobo de 34 centimètres de haut et pesant 1 kilo est revenu sur terre après un voyage de 18 mois dans l'espace. Durant ce voyage, il servit de compagnon à l'équipage japonais de l'ISS. Kirobo reconnaît ses interlocuteurs à leur visage et peut converser avec eux.

Robots © AG

Le 20 avril au Japon, c'est Aiko Chihira qui a servi de réceptionniste dans l'entrepôt Mitsukoshi de Tokyo. Aiko est un robot développé par Toshiba, qui accueille les invités de Mitsukosho et leur donne des informations.

Robots © AG

Alors qu'Aiko Chihira n'affiche que peu d'émotions, l'on prépare activement aux Etats-Unis des robots aux visages expressifs. En témoignent les développements chez Hanson Robotics, qui a réalisé une tête de robot réaliste capable de reproduire les expressions d'un bébé d'un an.

Robots © AG

Une véritable prouesse d'Hanson Robotics s'appelle Han, présenté plus tôt ce mois-ci lors d'un salon organisé à Hong Kong. Grâce à son intelligence intégrée, à diverses caméras et à 40 moteurs, HAN peut réagir vis-à-vis de ses interlocuteurs, les regarder et répondre par des mimiques à ce qu'ils disent.

Robots © AG

Et que nous réserve l'avenir? Google a récemment sollicité un brevet sur des techniques permettant à des robots d'adopter plusieurs personnalités. Comme les attitudes et les traits de caractère d'un utilisateur, d'un ami décédé ou d'une célébrité. Que cela vous plaise ou non, l'ère des robots de compagnie n'est plus très loin.