Le nouvel iPhone n'est chez nous accompagné que d'un câble 'lightning-vers-USB C' avec lequel il est possible d'effectuer des recharges rapides via le port USB-C équipant les ordinateurs portables. Pour d'autres possibilités de recharge, l'entreprise table sur des accessoires séparés ou des anciens chargeurs chez les clients. Les oreillettes sont elles aussi désormais supprimées, une économie qu'Apple qualifie de mesure de préservation de l'environnement.

Mais cette mesure n'est pas universelle. Macrumors fait en effet observer que le site web français d'Apple mentionne bien la présence des oreillettes. Cela est dû à l'existence d'une loi qui contraint tous les fabricants de smartphones de fournir d'origine un 'kit main libre'. Voilà qui doit protéger les enfants de moins de 14 ans contre le rayonnement électromagnétique.

La loi stipule que même s'il n'y a aucune preuve que ce genre de rayonnement provoque des dommages, la prudence est de rigueur, surtout chez les enfants, dont le corps est encore en plein développement. Un fabricant de téléphones qui ne permet pas les appels main libre (ou mieux encore: les appels sans que l'appareil ne soit maintenu contre le visage) peut se voir infliger des amendes jusqu'à 75.000 euros.

Le nouvel iPhone n'est chez nous accompagné que d'un câble 'lightning-vers-USB C' avec lequel il est possible d'effectuer des recharges rapides via le port USB-C équipant les ordinateurs portables. Pour d'autres possibilités de recharge, l'entreprise table sur des accessoires séparés ou des anciens chargeurs chez les clients. Les oreillettes sont elles aussi désormais supprimées, une économie qu'Apple qualifie de mesure de préservation de l'environnement.Mais cette mesure n'est pas universelle. Macrumors fait en effet observer que le site web français d'Apple mentionne bien la présence des oreillettes. Cela est dû à l'existence d'une loi qui contraint tous les fabricants de smartphones de fournir d'origine un 'kit main libre'. Voilà qui doit protéger les enfants de moins de 14 ans contre le rayonnement électromagnétique.La loi stipule que même s'il n'y a aucune preuve que ce genre de rayonnement provoque des dommages, la prudence est de rigueur, surtout chez les enfants, dont le corps est encore en plein développement. Un fabricant de téléphones qui ne permet pas les appels main libre (ou mieux encore: les appels sans que l'appareil ne soit maintenu contre le visage) peut se voir infliger des amendes jusqu'à 75.000 euros.