Le nouveau superordinateur d'une capacité de 50 péta-flops sera le plus performant d'Australie et offrira trente fois plus de puissance de calcul et une efficience énergétique dix fois supérieure que le précédent. Il remplacera les systèmes Magnus et Galaxy de Pawsey basés sur la technologie Cray. Il sera utilisé pour de la modélisation complexe et pour des simulations dans des domaines tels l'astronomie, la pathologie végétale et la recherche médicale.

Intelligence artificielle

Le nouveau superordinateur reposera sur l'architecture HPE Cray EX ultraperformante sophistiquée. HPE y intègrera aussi le système Cray ClusterStor E1000, ainsi qu'une nouvelle génération de CPU Epyc d'AMD et de GPU Instinct d'AMD également assurant des performances supérieures dans le domaine de l'intelligence artificielle et des applications pilotées par l'image.

'Les superordinateurs auront un rôle toujours plus grand à jouer dans la recherche orientée impact', explique Mark Stickells, directeur du Pawsey Supercomputing Centre. 'Ce nouveau système s'avèrera essentiel pour renforcer la position de l'Australie sur le plan de la recherche scientifique, et aura un rôle important dans divers projets de recherche allant de la lutte contre le covid-19 jusqu'au travail avec des télescopes précurseurs.'

L'équipement du Pawsey Supercomputing Centre sera utilisé par plus de 1.600 chercheurs en vue d'accélérer les découvertes et les innovations.

En collaboration avec Dutch IT-channel.

Le nouveau superordinateur d'une capacité de 50 péta-flops sera le plus performant d'Australie et offrira trente fois plus de puissance de calcul et une efficience énergétique dix fois supérieure que le précédent. Il remplacera les systèmes Magnus et Galaxy de Pawsey basés sur la technologie Cray. Il sera utilisé pour de la modélisation complexe et pour des simulations dans des domaines tels l'astronomie, la pathologie végétale et la recherche médicale.Le nouveau superordinateur reposera sur l'architecture HPE Cray EX ultraperformante sophistiquée. HPE y intègrera aussi le système Cray ClusterStor E1000, ainsi qu'une nouvelle génération de CPU Epyc d'AMD et de GPU Instinct d'AMD également assurant des performances supérieures dans le domaine de l'intelligence artificielle et des applications pilotées par l'image.'Les superordinateurs auront un rôle toujours plus grand à jouer dans la recherche orientée impact', explique Mark Stickells, directeur du Pawsey Supercomputing Centre. 'Ce nouveau système s'avèrera essentiel pour renforcer la position de l'Australie sur le plan de la recherche scientifique, et aura un rôle important dans divers projets de recherche allant de la lutte contre le covid-19 jusqu'au travail avec des télescopes précurseurs.'L'équipement du Pawsey Supercomputing Centre sera utilisé par plus de 1.600 chercheurs en vue d'accélérer les découvertes et les innovations.En collaboration avec Dutch IT-channel.