40 millions de pages, soit 2,8 péta-octets de données.

La bibliothèque du Vatican existe depuis 1475 déjà, mais les ouvrages qui y sont rassemblés, remontent beaucoup plus loin dans le temps. C'est ainsi que l'un des plus vieux manuscrits, issu de la bible grecque, date du 4ème siècle.

L'objectif est de rendre ces documents gratuitement accessibles au grand public après leur numérisation. Ils pourront donc être consultés par tout le monde, sans le moindre risque que l'une ou l'autre de leurs parties physiques soit abimée.

Le projet s'inscrit dans l'Information Heritage Initiative d'EMC et sera exécuté en collaboration avec le systems integrator partner Dedagroup d'EMC. Précédemment déjà, l'entreprise de stockage avait numérisé notamment la JFK Library de Boston.