Musk veut dire par là que le SEC sert surtout les intérêts des 'shortsellers', à savoir les personnes qui spéculent sur le recul des cours boursiers.

Le contrôleur boursier avait récemment accusé Musk de fraude, après qu'il ait évoqué sur Twitter une privatisation de son entreprise Tesla et ait ainsi trompé les investisseurs. Suite à l'enquête menée par le SEC, le cours de l'action du constructeur automobile s'est replié, ce qui ne peut que profiter aux 'shortsellers'.

Problèmes

Le week-end dernier, Musk a conclu un arrangement avec le SEC, mais ce dernier doit encore être approuvé par le juge. L'une des conditions est que Tesla doit contrôler les déclarations publiques de Musk, en ce compris ses tweets. Il est donc possible que ce nouveau tweet cause de nouveau des problèmes à Musk.

Le cours de l'action Tesla a régressé quelque peu après le tweet, à la clôture de la bourse. Un porte-parole de Tesla n'a pas souhaité commenter le message.