Le tunnel proprement dit fait 1,83 kilomètre de longueur et 3,7 mètre de largeur. Selon Musk, il a nécessité quelque deux ans de travail et a coûté dix millions de dollars pour le forage, l'infrastructure, la ventilation, la communication et la voie, donc sans les éventuels wagons. Selon Musk, le coût est nettement inférieur à celui d'un tunnel classique.

Les segments en béton utilisés pour le tunnel. © Robyn Beck/Pool via REUTERS

Le tunnel est situé à Hawthorne, près de Los Angeles, où se trouvent aussi les sièges de SpaceX et de Tesla. La construction n'est actuellement qu'une 'preuve de concept', mais devrait à terme faire partie d'un réseau de tunnels. Cet été déjà, The Boring Company a été sollicitée pour réaliser à Chicago un tunnel de 17 miles de longueur (27,3 kilomètres) reliant le centre-ville à l'aéroport.

Grâce à cette adaptation, la voiture a pu rouler sans problème dans le tunnel. © Robyn Beck/Pool via REUTERS

Mais pour l'instant, on ne sait pas encore clairement en quoi le projet se différenciera des tunnels de métro classiques. Selon Musk, son entreprise est capable d'exécuter plus rapidement et plus économiquement des travaux de forage et ce, même si le processus peut encore être fortement amélioré. Il n'est actuellement pas encore question d'un hyperloop, mais d'un tunnel dans lequel une voiture Tesla a roulé à une vitesse de quelque 50 miles à l'heure (80 km/h) à des fins de démonstration. La voiture était équipée en l'occurrence de roulettes latérales pour la maintenir au centre du tunnel.

L'objectif final est de construire un réseau de tunnels, qui ne seront pas très larges, mais qui pourront se superposer en plusieurs étages. L'ambition de Musk est qu'un réseau de tunnels soit prêt dans la ville à l'horizon 2028, lorsque LA organisera les Jeux Olympiques

Une Tesla Model X adaptée a roulé dans le tunnel à des fins de démonstration. © Robyn Beck/Pool via REUTERS