Elon Musk envoie assez souvent des tweets, mais celui ci-dessous l'a été par le biais d'un satellite Starlink, du moins selon le directeur de SpaceX en personne.

En mai, la firme aéronautique d'Elon Musk lançait ses soixante premiers satellites de communication. L'entreprise a actuellement l'autorisation d'en expédier pas moins de 12.000 dans l'espace. La semaine dernière, on apprenait cependant que SpaceX avait introduit vingt demandes auprès de l'Union Internationale des Télécommunications, à savoir l'organisation qui contrôle au niveau mondial le spectre des fréquences radio, pour le lancement de 1.500 satellites supplémentaires à chaque fois. En tout, SpaceX souhaiterait donc placer 42.000 satellites dans son réseau Starlink.

A terme, Musk entend avec Starlink fournir un internet mondial à haut débit et ce, à un tarif comparable à ceux des actuelles connexions internet sur Terre. La jeune entreprise OneWeb et le géant technologique Amazon ont des projets similaires, mais c'est SpaceX qui paraît la plus avancée aujourd'hui.