Clesys se compose de 55 ingénieurs et consultants et s'occupe notamment de sécurisation, d'audits de mise en conformité, de 'data flow security' et de contrôle de systèmes. L'année dernière, l'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de six millions d'euros.

Suite à ce rachat, le fondateur de Clesys, Vincent Crolard, rejoint la direction de la division sécurité d'Econocom/Osiatis qui a à sa tête Jean-Luc Lemire.

En même temps, Econocom annonce qu'elle n'envisage pas d'autre grand rachat dans un proche avenir. Si reprise il devait encore y avoir ultérieurement, il s'agirait surtout d'entreprises moyennes capables d'opérer de manière autonome et offrant une synergie d'activités avec le groupe.

Econocom entend à présent se concentrer sur sa nouvelle structure organisationnelle simplifiée. A l'avenir, l'entreprise souhaite être plus flexible, afin de s'adapter rapidement au marché en évolution rapide.