Voilà ce qu'annonce le journal Het Laatste Nieuws ce mercredi. Le groupe d'assurances Assuralia confirme à l'agence Belga que l'appli est en cours de développement, mais insiste sur le fait que le but n'est pas de supprimer complètement le formulaire de constat papier.

Assuralia a trouvé son inspiration aux Pays-Bas, où une appli similaire existe depuis quatre ans maintenant. Selon le Nederlandse Verbond van Verzekeraars, il ne faut que 10 minutes pour communiquer les dégâts par la voie numérique. "Si l'on remplit le formulaire classique, cela prend facilement trois fois plus de temps", y déclare-t-on. (Belga)