L'intégrateur SAIT a été racheté en 2014 par la firme de sécurité suédoise Securitas dans le but de renforcer les activités de surveillance physiques par un apport numérique. Lors d'un événement organisé ce jeudi soir à Zellik, le CEO de Securitas, Régis Gaspar, a annoncé clairement que l'entreprise envisage d'accélérer cette transformation digitale.

Dans ce cadre, l'ex-CEO de SAIT, Alain Van den Broeck, va assumer une nouvelle fonction, où il sera responsable de l'innovation et des nouveaux projets au sein de Securitas. Le département technologique de Securitas Belgium - l'appellation SAIT va donc définitivement disparaître - sera désormais dirigé par Dirk Peeters. Peeters vient d'Easynet, où il fut notamment managing director pour le Benelux, puis directeur de toute l'Europe du Nord. Ensuite, il fut aussi CTO d'Easynet Global Services et managing director de la zone AsiaPac et US.

L'intégrateur SAIT a été racheté en 2014 par la firme de sécurité suédoise Securitas dans le but de renforcer les activités de surveillance physiques par un apport numérique. Lors d'un événement organisé ce jeudi soir à Zellik, le CEO de Securitas, Régis Gaspar, a annoncé clairement que l'entreprise envisage d'accélérer cette transformation digitale.Dans ce cadre, l'ex-CEO de SAIT, Alain Van den Broeck, va assumer une nouvelle fonction, où il sera responsable de l'innovation et des nouveaux projets au sein de Securitas. Le département technologique de Securitas Belgium - l'appellation SAIT va donc définitivement disparaître - sera désormais dirigé par Dirk Peeters. Peeters vient d'Easynet, où il fut notamment managing director pour le Benelux, puis directeur de toute l'Europe du Nord. Ensuite, il fut aussi CTO d'Easynet Global Services et managing director de la zone AsiaPac et US.