Reste à voir si la situation est différente en Belgique. C'est ainsi qu'au printemps, Walter Gelens a été prié de quitter Belgacom après 27 mois environ, suite à une réorganisation. "Il faut au moins 2 à 3 ans pour voir des résultats", estime Chris Van Roey, responsable communication chez Mobistar en charge depuis plus de 11 ans de la stratégie marketing de l'opérateur mobile. Une enquête récente de la Fondation Marketing indique que les 'marketeers' considèrent comme important de pouvoir prouver à leur directeur que les campagnes sont un investissement et non un coût, même si pour eux, le retour sur investissement n'est nullement une priorité. Celui-ci vient en fait en 7e place de leurs préoccupations. "La réflexion à long terme n'est pas une caractéristique d'un secteur où de nombreuses personnes changent fréquemment d'emploi. Un 'brand director' ayant 2 ans d'expérience est pratiquement un senior", déclarait récemment Van Roey dans un discours comme président du jury des Effi Awards annuels.

Reste à voir si la situation est différente en Belgique. C'est ainsi qu'au printemps, Walter Gelens a été prié de quitter Belgacom après 27 mois environ, suite à une réorganisation. "Il faut au moins 2 à 3 ans pour voir des résultats", estime Chris Van Roey, responsable communication chez Mobistar en charge depuis plus de 11 ans de la stratégie marketing de l'opérateur mobile. Une enquête récente de la Fondation Marketing indique que les 'marketeers' considèrent comme important de pouvoir prouver à leur directeur que les campagnes sont un investissement et non un coût, même si pour eux, le retour sur investissement n'est nullement une priorité. Celui-ci vient en fait en 7e place de leurs préoccupations. "La réflexion à long terme n'est pas une caractéristique d'un secteur où de nombreuses personnes changent fréquemment d'emploi. Un 'brand director' ayant 2 ans d'expérience est pratiquement un senior", déclarait récemment Van Roey dans un discours comme président du jury des Effi Awards annuels.