Didier Bellens, CEO de Belgacom, a adressé la semaine dernière un courrier au président du CD&V, Wouter Beke, pour se plaindre du parlementaire Roel Deseyn. Ce dernier avait qualifié Bellens de 'menteur' dans l'affaire du piratage.

'Je n'ai moi-même pas reçu le courrier', a déclaré Deseyn ce matin à la radio. 'Bellens aime écrire des lettres. Non seulement mon président en a reçu une, mais aussi le premier ministre et le ministre compétent.'

Dialogue

'Didier Bellens pousse loin le bouchon', ajoute Deseyn. 'Cela ne va desservir personne. Il est regrettable que l'affaire se soit muée en un combat entre un CEO et un parlementaire. Il aurait mieux valu en arriver à un dialogue et à assurer un caractère confidentiel à ce dossier.' (EE)

Didier Bellens, CEO de Belgacom, a adressé la semaine dernière un courrier au président du CD&V, Wouter Beke, pour se plaindre du parlementaire Roel Deseyn. Ce dernier avait qualifié Bellens de 'menteur' dans l'affaire du piratage. 'Je n'ai moi-même pas reçu le courrier', a déclaré Deseyn ce matin à la radio. 'Bellens aime écrire des lettres. Non seulement mon président en a reçu une, mais aussi le premier ministre et le ministre compétent.' Dialogue 'Didier Bellens pousse loin le bouchon', ajoute Deseyn. 'Cela ne va desservir personne. Il est regrettable que l'affaire se soit muée en un combat entre un CEO et un parlementaire. Il aurait mieux valu en arriver à un dialogue et à assurer un caractère confidentiel à ce dossier.' (EE)