L'accord n'est pas encore finalisé, mais selon l'agence Bloomberg, il serait en bonne voie. Le concept est simple: quiconque attend un colis de DHL, une filiale de Deutsche Post AG, peut se le faire livrer dans le coffre de sa Volvo. A destination, le coursier peut par SMS demander l'autorisation d'ouvrir le coffre de la voiture.

L'emplacement de la voiture sera basé sur le service On Call de Volvo, qui collecte les coordonnées GPS en situation d'urgence. Pour DHL, un tel accord ferait en sorte que le coursier puisse livrer ses colis dès la première tentative, ce qui représenterait à grande échelle un énorme gain de temps et d'efficience.

L'idée en tant que telle n'est pas neuve. Il y a quelques années, le Board of Innovation belge avait lancé le même concept sous l'appellation Cardrops et ce, pour toute voiture (relativement nouvelle). Il était ici question d'installer un kit dans le véhicule, qui transmettait son emplacement et pouvait ouvrir le coffre.

Mais Cardrops n'a rien à voir avec l'accord probable entre Volvo et DHL. Notre rédaction a voulu en savoir plus sur le projet auprès du Board of Innovation, mais sans succès pour l'instant.