Dans le débat sur l'organisation du travail après la pandémie de Covid-19, les mots "télétravail" et "bureau hybride" semblent parfois dominer. Pourtant, il y a encore de la place pour les espaces de co-working ou les bureaux satellites, comme l'illustre l'annonce de Devoteam. Le fournisseur de services TIC inaugure dix bureaux partagés en Belgique, où les collaborateurs peuvent travailler plus près de leur domicile ou de leurs clients. Il s'agit de bureaux partagés de la société de location de biens immobiliers Spaces, situés à Anvers-Berchem, Malines, Gand, Diegem, Liège et Bruxelles (qui compte 5 bureaux). En décembre, un autre bureau ouvrira à Anvers et un sixième à Bruxelles.

"Nous avons pris cette décision l'année dernière, après l'apparition de la pandémie de Covid-19", déclare Benny Moonen, directeur général de Devoteam Belgique. "En général, 70% de nos employés travaillent régulièrement chez les clients. Grâce aux bureaux supplémentaires, ils peuvent aussi travailler plus près de leurs clients", explique M. Moonen. Cela ne signifie pas que le télétravail n'est plus à l'ordre du jour. "Les collaborateurs peuvent choisir de travailler dans un bureau local ou central, chez eux ou chez un client. Pour le télétravail, chaque collaborateur peut obtenir de nous une chaise de bureau, un écran d'ordinateur et un casque Bluetooth. Environ 75 % des collaborateurs y ont eu recours", précise Benny Moonen.

En Belgique, Devoteam compte trois entités réparties sur des bureaux propres à Zaventem et Woluwe-Saint-Lambert, soit environ 500 collaborateurs au total. À cela s'ajoutent donc maintenant les bureaux partagés. À Berchem, il s'agit d'espaces permanents dans un environnement de bureau "de marque" sécurisé. Dans les autres bureaux de Spaces, huit autres collaborateurs pourront travailler en même temps, mais ce nombre peut être augmenté rapidement si nécessaire. Il est aussi possible, dans les bureaux de Spaces, de réserver des salles de réunion ou des lieux pour mener des conversations plus confidentielles. Certains sites disposent également d'installations supplémentaires, comme un restaurant ou une sandwicherie, et parfois même des douches, une garderie et une salle de sport.

Devoteam prévoit cette année un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros en Belgique, ce qui représente une augmentation d'environ 20 % par rapport à l'année dernière. Avec ces bureaux supplémentaires, Devoteam espère aussi être un employeur attrayant afin d'attirer suffisamment de nouveaux collaborateurs et de poursuivre sa croissance.

Dans le débat sur l'organisation du travail après la pandémie de Covid-19, les mots "télétravail" et "bureau hybride" semblent parfois dominer. Pourtant, il y a encore de la place pour les espaces de co-working ou les bureaux satellites, comme l'illustre l'annonce de Devoteam. Le fournisseur de services TIC inaugure dix bureaux partagés en Belgique, où les collaborateurs peuvent travailler plus près de leur domicile ou de leurs clients. Il s'agit de bureaux partagés de la société de location de biens immobiliers Spaces, situés à Anvers-Berchem, Malines, Gand, Diegem, Liège et Bruxelles (qui compte 5 bureaux). En décembre, un autre bureau ouvrira à Anvers et un sixième à Bruxelles."Nous avons pris cette décision l'année dernière, après l'apparition de la pandémie de Covid-19", déclare Benny Moonen, directeur général de Devoteam Belgique. "En général, 70% de nos employés travaillent régulièrement chez les clients. Grâce aux bureaux supplémentaires, ils peuvent aussi travailler plus près de leurs clients", explique M. Moonen. Cela ne signifie pas que le télétravail n'est plus à l'ordre du jour. "Les collaborateurs peuvent choisir de travailler dans un bureau local ou central, chez eux ou chez un client. Pour le télétravail, chaque collaborateur peut obtenir de nous une chaise de bureau, un écran d'ordinateur et un casque Bluetooth. Environ 75 % des collaborateurs y ont eu recours", précise Benny Moonen.En Belgique, Devoteam compte trois entités réparties sur des bureaux propres à Zaventem et Woluwe-Saint-Lambert, soit environ 500 collaborateurs au total. À cela s'ajoutent donc maintenant les bureaux partagés. À Berchem, il s'agit d'espaces permanents dans un environnement de bureau "de marque" sécurisé. Dans les autres bureaux de Spaces, huit autres collaborateurs pourront travailler en même temps, mais ce nombre peut être augmenté rapidement si nécessaire. Il est aussi possible, dans les bureaux de Spaces, de réserver des salles de réunion ou des lieux pour mener des conversations plus confidentielles. Certains sites disposent également d'installations supplémentaires, comme un restaurant ou une sandwicherie, et parfois même des douches, une garderie et une salle de sport.Devoteam prévoit cette année un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros en Belgique, ce qui représente une augmentation d'environ 20 % par rapport à l'année dernière. Avec ces bureaux supplémentaires, Devoteam espère aussi être un employeur attrayant afin d'attirer suffisamment de nouveaux collaborateurs et de poursuivre sa croissance.