Le fabricant de puces ARM, surtout connu pour ses puces dans les appareils mobiles, prépare également des serveurs équipés de puces ARM.

Voilà ce qu'a confirmé son directeur, Tudor Brown, lors du salon Computex qui se tient à Taipei. Ces serveurs ne sont cependant pas prévus dans l'immédiat, puisqu'ils ne devraient être commercialisés qu'en 2015. Selon Brown, son entreprise travaille depuis 2008 déjà sur un concept de puce adapté aux serveurs. Nvidia, Marvell et Caldexa notamment concocteraient aussi des processeurs basés ARM pour serveurs.

Pour les fabricants de serveurs, les puces ARM représentent une réelle valeur, car elles consomment moins d'énergie que les processeurs x86 construits par Intel et ARM. Leurs puces Xeon et Opteron seraient 'surfaites' pour certains serveurs qui exécutent par exemple des tâches web spécifiques.

Le fabricant de puces ARM, surtout connu pour ses puces dans les appareils mobiles, prépare également des serveurs équipés de puces ARM. Voilà ce qu'a confirmé son directeur, Tudor Brown, lors du salon Computex qui se tient à Taipei. Ces serveurs ne sont cependant pas prévus dans l'immédiat, puisqu'ils ne devraient être commercialisés qu'en 2015. Selon Brown, son entreprise travaille depuis 2008 déjà sur un concept de puce adapté aux serveurs. Nvidia, Marvell et Caldexa notamment concocteraient aussi des processeurs basés ARM pour serveurs. Pour les fabricants de serveurs, les puces ARM représentent une réelle valeur, car elles consomment moins d'énergie que les processeurs x86 construits par Intel et ARM. Leurs puces Xeon et Opteron seraient 'surfaites' pour certains serveurs qui exécutent par exemple des tâches web spécifiques.