Les 'chatbots' sont des interlocuteurs virtuels d'entreprises ou de services avec qui vous pourrez parler dans Messenger. Vous pourrez ainsi par exemple leur passer une commande de fleurs ou une réservation dans un restaurant. Le robot reconnaîtra votre demande et l'exécutera. Les paiements via les chatbots ne sont pas encore possibles.

C'est lors de la conférence annuelle F8 que Zuckerberg a présenté les chatbots, ainsi du reste que l'API Send and Receive permettant aux entreprises de créer elles-mêmes des bots, qui pourront rechercher des informations et interagir avec d'autres firmes. A noter aussi Bot Engine pour les développeurs: une structure bot de Facebook autorisant des scénarios assez complexes, par exemple en combinaison avec l'apprentissage machine.

Les utilisateurs pourront retrouver les chatbots via une barre de recherche en haut de Messenger. Si nécessaire, il leur sera aussi possible de bloquer n'importe quel bot.

Publicité

Mais Facebook Messenger doit également rapporter de l'argent et va donc à présent accepter les messages publicitaires. Désormais, les entreprises pourront payer pour envoyer un message aux utilisateurs et ce, même s'il ne s'agit que des personnes qui ont précédemment déjà été en contact avec l'entreprise concernée. L'on verra à l'avenir si l'on en restera là.

Skype

Les chatbots et la plate-forme correspondante de Facebook font très fortement penser aux "conversations as a platform" abordées par Microsoft, il y a exactement deux semaines, lors de Microsoft Build. Ici aussi, des chatbots sont incorporés à Skype, et il est possible d'en créer soi-même avec l'aide de quelques API basées sur l'intelligence artificielle. Avec ces deux plates-formes, il y a donc de fortes chances pour que dans l'année qui vient, vous entamiez au moins une fois un chat avec un robot.

Les 'chatbots' sont des interlocuteurs virtuels d'entreprises ou de services avec qui vous pourrez parler dans Messenger. Vous pourrez ainsi par exemple leur passer une commande de fleurs ou une réservation dans un restaurant. Le robot reconnaîtra votre demande et l'exécutera. Les paiements via les chatbots ne sont pas encore possibles.C'est lors de la conférence annuelle F8 que Zuckerberg a présenté les chatbots, ainsi du reste que l'API Send and Receive permettant aux entreprises de créer elles-mêmes des bots, qui pourront rechercher des informations et interagir avec d'autres firmes. A noter aussi Bot Engine pour les développeurs: une structure bot de Facebook autorisant des scénarios assez complexes, par exemple en combinaison avec l'apprentissage machine.Les utilisateurs pourront retrouver les chatbots via une barre de recherche en haut de Messenger. Si nécessaire, il leur sera aussi possible de bloquer n'importe quel bot.PublicitéMais Facebook Messenger doit également rapporter de l'argent et va donc à présent accepter les messages publicitaires. Désormais, les entreprises pourront payer pour envoyer un message aux utilisateurs et ce, même s'il ne s'agit que des personnes qui ont précédemment déjà été en contact avec l'entreprise concernée. L'on verra à l'avenir si l'on en restera là.SkypeLes chatbots et la plate-forme correspondante de Facebook font très fortement penser aux "conversations as a platform" abordées par Microsoft, il y a exactement deux semaines, lors de Microsoft Build. Ici aussi, des chatbots sont incorporés à Skype, et il est possible d'en créer soi-même avec l'aide de quelques API basées sur l'intelligence artificielle. Avec ces deux plates-formes, il y a donc de fortes chances pour que dans l'année qui vient, vous entamiez au moins une fois un chat avec un robot.